Quel type de financement choisir face à l'augmentation des taux d'emprunt immobilier ?

Partager sur :

Les taux d’intérêts ne cessant d’augmenter, les emprunteurs ont de plus en plus de difficultés à obtenir un crédit

Plusieurs dispositifs existent afin de réduire le coût  de son crédit, contrer la poussée des taux et se donner plus de chances de finaliser son emprunt bancaire.

 

Trois aides mise en places pour l’achat d’une résidence principale : 

Le prêt accession de chez Action Logement :

Ce dernier a pour but d’accompagner les salariés les plus modestes dans l’acquisition de leur résidence principale (réservé aux emprunteurs salariés d’une entreprise de plus de 50 employés).  Ce dispositif permet donc de faciliter l’accès au financement pour l’acquisition d’un bien neuf, à construire ou issu du secteur social dans le cadre de vente HLM, tout ça grâce à un crédit immobilier plafonné à 30 000€ depuis le premier Septembre, et ce à un très faible taux de 1% hors assurance. Cependant, plusieurs conditions sont également à respecter, pour en savoir plus n’hésitez pas à vous rendre sur le site Action Logement. 

 

Le prêt à taux zéro :

Prolongé jusqu’en 2027, le prêt à taux zéro permet de financer une partie de son acquisition sans payer d’intérêts, en complément d’un prêt classique. Ce dernier est réservé aux ménages disposant de revenus modestes afin d’acquérir leur première résidence principale. Il peut constituer une aide ou bien apport personnel, le montant pouvant couvrir jusqu’à 40% des coûts d’acquisition. Ce prêt permet donc de faciliter l’accès au financement pour des logements neufs et même anciens, grâce au PTZ ancien permettant de financer un bien à rénover uniquement à condition d’engager les travaux de rénovation énergétique afin d’optimiser leur performance énergétique (DPE A à E).

 

Le coup de pouce des collectivités locales :

Ce dernier étant très peu connu, ses aides sont accordées par des collectivités locales. Plusieurs départements et communes proposent des aides pour l’achat d’un logement sur leur territoire afin d’attirer de nouveaux habitants. Le montant varie en fonction du territoire, mais reste généralement compris entre 10 000 et 25 000€ et constitue donc un complément pour un crédit de banque classique


Le prêt familial :

Face à l’augmentation des taux, ce prêt devient de plus en plus commun. Ce dernier pouvant être utilisé comme apport ou encore comme complément de financement afin d’accéder plus facilement au prêt immobilier. Ce prêt peut être souscrit auprès d’un membre de votre famille et permet d’être complètement défiscalisé. Il est conseillé de préciser par écrit le montant, la durée, les intérêts, les garanties, ainsi que les modalités de remboursement. Pour un montant de plus de 5000€, une déclaration auprès de l’administration fiscale est vivement conseillée afin d’éviter tout malentendu avec les impôts.


Prêt épargne logement, des taux préférentiels fixés en avance :

Le prêt épargne logement représente un complément de financement pour les personnes ayant souscrit un PEL. La particularité de ce dispositif est justement de pouvoir emprunter au taux fixé au moment de sa souscription, son montant allant jusqu’à 92 000€ pour une durée de 2 à 15 ans. Une aubaine pour les personnes ayant souscrit à un PEL, pouvant donc acheter ou construire leur résidence principale ainsi que financer leurs travaux grâce à ce dernier.